Biemel, Heidegger et le monde

walter-biemel90Les éditions Vrin ont fait paraître en 2015 une deuxième édition (à peine modifiée) de la très belle étude du regretté Walter Biemel (mort en mars de la même année) : Le concept de monde chez Heidegger. Ce travail achevé à Louvain en dialogue avec  Alphonse de Waehlens et qui fut traduit avec l’aide de Jean Ladrière, a particulièrement bien vieilli. En dépit des nombreux textes de Heidegger parus depuis, il conserve en effet toute son actualité. En témoigne de manière quelque peu paradoxale le fait que le « concept de monde » reste, aujourd’hui encore, des plus problématiques. Monde-BiemelMarlène Zarader l’a redit dans son recent commentaire de la première section d’Être et Temps, en le qualifiant de « présupposé » (p. 405) inexpliqué, dans le maître-ouvrage de 1927 et peut-être même au-delà: « tout renvoie au monde et le suppose, sans que le monde, lui, ne renvoie à rien (sinon au Dasein) ». L’ouvrage de Biemel ne permet certes pas de lever le voile sur les ambiguïtés du concept de monde chez Heidegger, mais par les analyses particulièrement fines et claires qu’il propose, il donne des outils précieux pour ceux qui auraient l’intention de remettre l’ouvrage sur le métier.

 

Le « Cabinet »

Le « Cabinet » est un local réservé à l’intérieur de la Bibliothèque du Centre d’études phénoménologiques, qui abrite entre autres documents de valeur les transcriptions des manuscrits de Husserl. La bibliothèque de ce dernier y a été reconstituée en grande partie grâce au patient travail du Professeur Heinz Leonardy. Sont aussi mises à disposition de nombreuses traductions (anglaises, chinoises, espagnoles, françaises, japonaises, etc.) des oeuvres de Husserl et de Heidegger ainsi que l’intégralité de la collection « Phaenomenologica ».  Le Cabinet dispose d’un ordinateur doté d’une bibliothèque virtuelle en cours de constitution et d’un scanner avec un logiciel de reconnaissance de caractères. Les horaires des permanences sont disponibles à cette adresse.

FullSizeRender[2]

Bibliotheca husserliana

cropped-IMG_1115-e1450173669964.jpg

Transcriptions des manuscrits de Husserl (groupes A à K)

FullSizeRender

L’espace de travail

Quid facti & juris ?

Le Centre d’études phénoménologiques (CEP) est un centre de recherche érigé dans le cadre de l’Institut supérieur de philosophie (ISP), par une convention signée le 8 octobre 1973 entre, d’une part,  l’ASBL Husserl-Archief te Leuven qui a son siège près le Hoger Instituut voor Wijsbegeerte (KULeuven), et l’Université catholique de Louvain, d’autre part.

« Le CEP ne se réclame pas d’une orthodoxie ; son souci est l’attention vigilante à la fois à un héritage dont le fameux mot d’ordre husserlien zu den Sachen selbst, aussi diverse qu’en fut très tôt l’écoute, a frappé l’emblème, et aux échos, aux prolongements, aux renouvellements de cet héritage dans la pensée contemporaine. Les grands axes de recherches du CEP sont et restent l’histoire du courant phénoménologique d’une part et les questions actuelles de la phénoménologie, tant méthodologiques, ontologiques, épistémologiques, qu’éthiques ou politiques d’autre part ».

Le premier Directeur-Fondateur du CEP est le Professeur Jacques Taminiaux. Voici ce qu’il écrit dans un texte de 2001, « Les Archives Husserl à Louvain-la-Neuve », paru dans La Gazette des archives de l’UCL (n°4) :

« Cette collaboration avec le Père Van Breda (autour de la collection Phaenomenologica, S.C.) est ce qui me permit lors de la scission de l’ancienne Université de Louvain en deux universités autonomes, suivie du déménagement des francophones, de négocier la création d’un centre dépositaire d’un lot complet de photos des sténogrammes de Husserl et de copies de leur transcription en langue allemande. Cette négociation entamée en février 1969 déboucha après diverses tractations sur un contrat signé en 1973 entre le Husserl Archief te Leuven et l’U.C.L. qui instituait à l’Institut Supérieur de Philosophie un Centre d’Etudes Phénoménologiques jouissant des mêmes droits d’édition que ceux des centres d’Archives Husserl établis au cours de décennies précédentes à l’initiative du Père Van Breda auprès des Universités de Fribourg-en-Brisgau et de Cologne, et mettant à la disposition des chercheurs les manuscrits de Husserl (…) ».

JT1
Jacques Taminiaux
Directeur-Fondateur du Centre d’études phénoménologiques
Professeur émérite à l’Université catholique de Louvain
et au Boston College

Le blog du CEP

Le Centre d’études phénoménologiques (CEP) de l’Université catholique de Louvain-la-Neuve est heureux d’annoncer qu’il rejoint la plateforme Open Commons of Phenomenology et qu’il entend contribuer à son développement en prenant part aux diverses initiatives de promotion de la phénoménologie référencées sur son site.

ophen1The Open Commons of Phenomenology

Le blog officiel du CEP se fera l’écho des nombreuses activités et publications du Centre et permettra de mettre en valeur tant sa bibliothèque que son fonds d’archives et de documents anciens. Il attirera également l’attention sur les faits importants de l’« actualité » phénoménologique en Belgique et à l’étranger (parutions, appels à contributions, événements scientifiques, etc.).